Mon défi : publier 1 chronique par semaine sur l’alimentation

 

Février 2017, j’ai un simple rendez-vous chez le médecin généraliste, pour me faire prescrire des médicaments car j’ai (encore) attrapé un rhume. Je viens de déménager, c’est la première fois que je vois ce médecin, alors elle décide de me faire un check global…dont le poids. Après être montée sur la balance, elle me dit qu’il faudrait que je fasse attention à mon alimentation et que j’augmente mon activité physique car je suis en surpoids par rapport à ma taille (1m61, eh oui je suis pas très grande Smile ).

J’acquiesce sans réellement écouter, car j’avais déjà entendu le même refrain de mon précédent médecin traitant, mais je me dis toujours “qu’ils exagèrent”. Que j’ai toujours mangé (très) gras, (très) sucré, et que oui j’ai quelques kilos en trop, mais cela restait convenable à mes yeux et j’ai toujours été un minimum active. Et puis, je sais que je ne dépasserai jamais mon “poids de non retour”, ce n’est pas possible, sinon j’aurais déjà explosé il y a bien longtemps…

Octobre 2017, je prends à nouveau rendez-vous dans le même cabinet, mais cette fois-ci c’est un autre médecin qui me reçoit. Elle apprend à me connaître un petit peu, et là elle me dit, “je vois dans votre dossier que vous vous étiez pesée avec ma collègue, vous allez vous repeser aujourd’hui pour voir l’évolution”. Je savais que le chiffre n’allait pas me faire plaisir, alors je lance une petite phrase détente “je sens que ça ne va pas être joli à voir” en rigolant à moitié. Je pose un pied après l’autre sur la balance en fermant à moitié les yeux (ne me demandez pas pourquoi, c’est un réflexe ! Smile), et là c’est le choc : +7 kilos en 7 mois !  1 kilo par mois ! Je ne sais pas qui est plus choquée entre le médecin et moi. Et elle me demande : mais ce n’est pas possible ! Vous ne pouvez pas continuer à grossir aussi vite ! Sinon vous courez droit à la catastrophe ! Mais pourquoi ?? Et là c’est le coup de massue pour moi : je réalise que je suis tout simplement devenue addict à tout ce qui est sucré et que je n’ai plus aucune hygiène alimentaire. Un petit kinder par-ci (ou deux), un gâteau par-là…Mon activité physique est fortement réduite, et le peu que je fais ne peut même pas compenser la malbouffe que j’ingurgite tous les jours.

Alors je me demande : “mais comment ai-je fais pour en arriver là?”, et je réfléchis. Je me remémore mes différentes prises de poids sur les 5 dernières années : de février 2013 à février 2017, j’ai pris plus de 15 kilos!!  Je me rappelle quand mon premier médecin (celui que j’avais avant de déménager) me disais : “il faut faire attention à votre poids, c’est ça qui entraîne vos douleurs aux chevilles et aux genoux” ou encore “je ne vais pas pouvoir vous établir un certificat médical pour reprendre un sport aussi intense au niveau du cœur avant que vous n’ayez perdu quelques kilos” quand j’ai voulu reprendre le badminton…Et en fait je réalise que ce moment n’est que le couronnement d’une longue phase de prise de poids et de dégradation physique liée à une alimentation de plus en plus douteuse au fil du temps.

Là c’est trop. Il faut que j’arrête la machine infernale, que je me remette le cerveau en place et que j’agisse ! Alors j’essaie de réduire ma quantité de sucre absorbée, de manger à ma faim (pas plus !) et de réintroduire plus de fruits et légumes qui manquent cruellement dans mes assiettes…Mais ce n’est pas facile, car j’ai les habitudes tenaces. L’habitude de manger mes petites baguettes beurrées accompagnées de confiture en arrivant au boulot. De prendre des frites le midi avec un bon dessert sucré parce que ça donne plus envie qu’une assiette de légumes. Mais qu’on regrette dès que le repas est terminé car on est ballonné et que l’on n’a plus d’énergie pour bosser efficacement le reste de la journée. De reprendre une sucrerie vers 17h car je suis sans énergie après avoir mangé n’importe quoi le midi et que mon corps réclame sa “dose” de sucre (le sucre appelant le sucre…). De manger comme deux le soir car c’est le seul moment de la journée où je peux prendre le temps de savourer mon repas tranquillement, chez moi, sans avoir à regarder le temps qu’il me reste avant la fin de ma pause.

Et renoncer à ses mauvaises habitudes seules, ce n’est franchement pas facile.  D’autant plus lorsque cela fait tellement longtemps que l’on mange mal qu’on ne sait pas par où commencer…

D’où la création de ce blog.

Mon projet est donc de faire 52 chroniques (1 par semaine) sur 52 thèmes pour obtenir une meilleure santé et un rapport plus sain vis-à-vis de notre corps. J’aborde ce projet avec beaucoup de sérieux, et j’anticipe que le chemin ne sera pas de tout repos : cela requiert de ma part une énergie et une implication que j’ai rarement eues dans le passé pour ce que je mange. Pourquoi je fais cela :

  • Parce que j’adore apprendre ! Winking smile
  • Parce que je ressens la nécessité d’acquérir des savoirs afin de mieux contrôler ce que je mange, pourquoi tel aliment est à privilégier (ou pas), quels sont les impacts sur mon corps.
  • J’ai déjà lu quelques livres sur l’alimentation, et ils m’ont apporté un point de vue que je n’aurais jamais eu si je ne les avais pas lus. Ils m’ont ouvert l’esprit sur de nouveaux concepts. En mettant ce défi en place, j’ose imaginer tous les changements qu’il va induire sur mon hygiène de vie !
  • Pour partager avec d’autres les résultats de mon projet au fil des semaines, en relatant mes découvertes via mes articles.

Mon projet démarre officiellement le 27 juin. Rendez-vous entre le 28 juin et le 5 juillet pour la première chronique Winking smile

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

3 thoughts on “Mon défi : publier 1 chronique par semaine sur l’alimentation

  1. Félicitations ! Quel courage et quelle saine attitude !

    Très grande hâte de découvrir les premiers aliments qui composeront mes futurs repas ! 😉

  2. Annabelle ma belle, il faut que tu reprennes ce défi ! C’est difficile mais pas impossible. Je serai ta cheerleader dans les gradins. On a beaucoup de choses à accomplir, et pour ça nous devons être en bonne santé. Tu m’apprendrais sûrement beaucoup de choses aussi. Je t’encourage vivement…bisou !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.