Résumé du livre Le Pouvoir des Habitudes : Changer un rien pour tout changer

 

Par Charles Duhigg, 2012

Demain, c’est sûr, je me remets au sport et j’arrête de grignoter. C’est décidé, je suis motivé.e et vais arriver à perdre ces petits kilos en trop et retrouver la super forme !

Arrive le lendemain, j’ai passé une mauvaise journée…Oh, je ferai du sport demain, je ne suis pas d’humeur à bouger, j’ai qu’une envie c’est de m’installer confortablement devant Netflix et manger des gâteaux. Attends, je l’ai mérité, c’est le seul moment de la journée où je peux enfin être tranquille ! Bien sûr, je n’abandonne pas mes objectifs, mais je décale juste d’un jour ma reprise en main. Un jour, ce n’est rien…
Le surlendemain arrive. Franchement je n’ai pas la tête à ça aujourd’hui. J’ai eu une grosse journée de boulot, je n’ai pas l’énergie de faire ma séance de sport. Et puis, à la pause j’ai eu une envie irrésistible de manger cette barre chocolatée…Je n’ai pas réussi à résister contre cette pulsion. Je suis nul.le, je ne peux même pas tenir une journée en respectant mes objectifs ! Mais c’est plus fort que moi, je cède à chaque fois malgré mon envie de changer !

Si ce petit récit ne vous est pas du tout étranger, alors la suite peut vous intéresser car nous allons chercher à comprendre les schémas qui se dessinent à chaque fois que nous retombons dans nos travers et comment s’en sortir.
Ce que nous explique en premier lieu Charles Duhigg, et qu’il faut bien intégrer, c’est que « notre vie n’est qu’une accumulation d’habitudes que l’on peut modifier si on comprend leur mode de fonctionnement.
Il faut comprendre que les habitudes se créent car notre cerveau tente en permanence de minimiser ses efforts. Les habitudes nous font effectuer des actions de manière automatique, de sorte que nous n’avons plus besoin d’y réfléchir. Ex : déjeuner tous les jours à 12h 30, prendre un café tous les matins, se brosser les dents au réveil… Mais pas d’inquiétude, une (mauvaise) habitude ne constitue pas une fatalité, seulement si on décide de la combattre en la remplaçant par une nouvelle. Nos schémas de comportement répondront donc à de nouvelles routines.

Continue reading “Résumé du livre Le Pouvoir des Habitudes : Changer un rien pour tout changer”

  • 1
    Partage

Comment notre sommeil influe-t-il sur notre poids ?

 

sleep

Je ne sais pas pour vous, mais lorsque je dors très mal, j’ai tendance à manger tout et n’importe quoi le jour suivant…et surtout des aliments sucrés, mon éternelle faiblesse Sad smile.  Généralement, il me faut plusieurs jours pour retrouver un sommeil “normal”, ce qui veut dire que pendant plusieurs jours, mon comportement alimentaire va en pâtir…

Pourquoi cette tendance à succomber plus facilement à nos démons lorsque nous dormons mal ou peu ?

Continue reading “Comment notre sommeil influe-t-il sur notre poids ?”

10 Techniques pour éviter les ballonnements

Qu’est-ce que le ballonnement ?

Le ballonnement peut se définir comme une sensation de gêne qui se matérialise sous la forme d’un ventre distendu et qui apparaît souvent après les repas. Phénomène qui, vous en conviendrez, est très désagréable, voir douloureux…Et visuellement pas génial (personnellement, avoir le ventre d’une femme enceinte de 5 mois, je ne suis pas fan ).

Il faut savoir que 10 à 25% des personnes dites en bonne santé sont victimes de ce phénomène.

Heureusement pour nous, il est possible à travers l’alimentation de limiter, voire remédier à cela dans la plupart des cas.

Quelles en sont les causes ?

Les raisons pour lesquelles nous sommes ballonnés varient d’une personne à une autre, et peuvent durent plus ou moins longtemps.

Les principaux facteurs sont les suivants :

  • Un flore intestinale perturbée
  • Une digestion anormalement lente
  • Anxiété, stress
  • Faiblesses abdominales
  • Sensibilité accrue à certains types d’aliments (FODMAPs, industriels)

Comment remédier à cela : 10 astuces Continue reading “10 Techniques pour éviter les ballonnements”

Mon défi : publier 1 chronique par semaine sur l’alimentation

 

Février 2017, j’ai un simple rendez-vous chez le médecin généraliste, pour me faire prescrire des médicaments car j’ai (encore) attrapé un rhume. Je viens de déménager, c’est la première fois que je vois ce médecin, alors elle décide de me faire un check global…dont le poids. Après être montée sur la balance, elle me dit qu’il faudrait que je fasse attention à mon alimentation et que j’augmente mon activité physique car je suis en surpoids par rapport à ma taille (1m61, eh oui je suis pas très grande Smile ).

J’acquiesce sans réellement écouter, car j’avais déjà entendu le même refrain de mon précédent médecin traitant, mais je me dis toujours “qu’ils exagèrent”. Que j’ai toujours mangé (très) gras, (très) sucré, et que oui j’ai quelques kilos en trop, mais cela restait convenable à mes yeux et j’ai toujours été un minimum active. Et puis, je sais que je ne dépasserai jamais mon “poids de non retour”, ce n’est pas possible, sinon j’aurais déjà explosé il y a bien longtemps…

Continue reading “Mon défi : publier 1 chronique par semaine sur l’alimentation”